Actualités du SRÉ

Kinga

Kinga

La CNESST lance un nouveau programme éducatif en prévention

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est fière de présenter son nouveau programme éducatif : Kinga, prévention jeunesse. Celui-ci s’adresse à tous les établissements scolaires de niveaux préscolaire, primaire et secondaire

Grâce à des activités pédagogiques clés en main, Kinga, prévention jeunesse vise à sensibiliser les jeunes à des valeurs sous-jacentes aux lois administrées par la CNESST (notamment l’équité, l’égalité, la justice sociale, la santé et la sécurité) en plus de favoriser le développement de connaissances et de compétences personnelles et sociales (par exemple, l’affirmation de soi ainsi que la capacité à résoudre des problèmes et à chercher des solutions appropriées). Avec son approche unique, le programme Kinga, prévention jeunesse est un ajout intéressant aux outils déjà utilisés en classe pour promouvoir l’équité, l’égalité, la justice sociale, la santé et la sécurité.

Une aide financière de 500 $ est accordée pour la réalisation des activités, jusqu’à épuisement du budget. La période d’inscription débutera le 13 septembre et se terminera le 15 octobre 2021.

Pour plus d’information sur le programme, pour découvrir l’ensemble des activités clés en main proposées et pour vous inscrire, consultez les pages www.cnesst.gouv.qc.ca/kingaprimaire et www.cnesst.gouv.qc.ca/kingasecondaire du site Web de la CNESST.

Connectez-vous également sur notre page Facebook le 13 septembre à 16 h 30 pour une diffusion en direct où nous vous présenterons le programme en détail.

Trousse L’intimidation à notre école, on n’en veut pas, qu’on se le dise!

Trousse L’intimidation à notre école, on n’en veut pas, qu’on se le dise!

Créée en 2007, par les psychoéducatrices Lise Desbiens et Naomi Lemay, avec la participation du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys, la trousse L’intimidation à notre école, on n’en veut pas, qu’on se le dise! en est à sa troisième édition. À ce jour, elle s’est vendue à plus de 500 exemplaires, au CSSMB, mais également dans plusieurs centres de services scolaires québécois, de même que dans des établissements privés. Avec cet outil, les autrices souhaitent sensibiliser les élèves des 2e et 3e cycles du primaire aux phénomènes de l’intimidation et de la violence en développant leurs compétences émotionnelles et sociales.

Comme on ne change pas une formule gagnante, les contenus de cette troisième mouture sont sensiblement les mêmes, mais il y a des nouveautés :

  • Certaines affiches et ateliers ont été revus à la lumière des commentaires et suggestions formulés par les usagères et les usagers.
  • Trois affiches s’ajoutent (Cyberconseils, S’affirmer c’est… et Développer des relations positives).
  • Une présentation numérique permet une animation dynamique sur TNI.

Bien qu’il soit avant tout destiné aux psychoéducatrices et aux psychoéducateurs, l’outil peut être utilisé par d’autres intervenantes et intervenants, s’ils disposent de connaissances sur ces questions.

Contenu de la trousse

  • Guide d’animation
  • 18 affiches couleur (8,5 po X 11 po)
  • Présentation interactive*
  • Trois affiches pouvant être reproduites*
  • Activités complémentaires et fiches-supports*
  • Annexes (conseils aux élèves, aux enseignants et aux parents et modèle de lettre d’information sur le programme) pouvant être reproduites*

*Ces documents numériques sont rendus accessibles avec l’achat de la trousse.

On doit compter une heure pour chacune des quatre animations.

La trousse L’intimidation on n’en veut pas, qu’on se le dise est offerte gratuitement aux écoles primaires et secondaires du CSSMB (la distribution est en cours) et vendue 150 $ aux autres centres de services et aux écoles privées qui peuvent se la procurer à l’adresse suivante : trousseintimidation@csmb.qc.ca.

CENST et PLANÉTARIUM MOBILE – Inscription

CENST et PLANÉTARIUM MOBILE – Inscription

La situation particulière de l’an dernier a permis d’améliorer l’offre de service du planétarium mobile et du CENST avec de nouvelles activités et des modalités d’utilisation en virtuel et en présentiel. La période d’inscription est maintenant ouverte pour ces deux activités. Veuillez consulter leur site internet pour découvrir les nouveautés et procéder à la réservation de activités qui vous intéressent !

Site du CENST

Site du PLANÉTARIUM MOBILE

Survol du référentiel : soutien aux élèves trans

Survol du référentiel : soutien aux élèves trans

Le Service des ressources éducatives a récemment lancé le Référentiel : soutien aux élèves trans dont il a tiré une capsule vidéo survol du référentiel : soutien aux élèves trans. À l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, CLIC en a discuté avec le conseiller pédagogique Julien Lamontagne, qui est un des porteurs de ce dossier.

Pourquoi un référentiel ?

Vivant une réalité moins connue, les élèves trans sont plus à risque de vivre de la transphobie, de subir de l’intimidation, de la violence, des préjugés et de l’exclusion. Les élèves trans peuvent être victimes de différents types de violence au quotidien qui peuvent prendre la forme de microagressions (ex. : utiliser le mauvais prénom et pronom, refuser l’auto-identification, utiliser le prénom attribué à la naissance, poser des questions de curiosité inappropriées, etc.). La transphobie et les autres difficultés vécues par les élèves trans peuvent avoir un impact sur leur bien-être psychologique et leur parcours scolaire. Cela peut entraîner de l’isolement, de l’absentéisme, de la dépression, des idées suicidaires et d’autres signes de détresse.

Quels sont les droits et libertés des personnes trans et les obligations du CSS ?
Toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée notamment sur l’identité ou l’expression de genre ou l’orientation sexuelle (Charte des droits et libertés de la personne, art. 10).

Le Centre de services scolaire veille à ce que chacun de ses établissements offre un milieu d’apprentissage sain et sécuritaire de manière à ce que tout élève qui le fréquente puisse y développer son plein potentiel, à l’abri de toute forme d’intimidation ou de violence (Loi sur l’instruction publique, art. 210.1).

À qui s’adresse le référentiel?
Il s’adresse aux directions d’établissements et aux professionnelles et professionnels dans la visée d’informer l’ensemble du personnel scolaire de la réalité des élèves trans. Nous avons donc tous un rôle à jouer pour s’assurer que notre milieu soit inclusif et exempt de transphobie.

Marguerite-Bourgeoys : Le code de vie en action

Marguerite-Bourgeoys : Le code de vie en action

Le code de vie peut aisément se dissimuler à travers une foule d’autres documents. Afin qu’on ne l’oublie pas, l’école Marguerite-Bourgeoys a choisi d’en faire un outil dynamique et vivant. Pour ce faire, un comité multiplie les actions faisant la promotion des valeurs de l’école et contribue ainsi à créer un environnement d’apprentissage et de travail agréable.

Une démarche structurée
L’établissement s’est d’abord doté d’un comité de 11 personnes, soutenu par la conseillère pédagogique Priscilla Côté. Il est composé de représentantes de tous les cycles, de l’enseignant d’éducation physique, de la directrice, de la directrice adjointe, de la technicienne en service de garde, d’une technicienne en éducation spécialisée et d’une professionnelle. L’équipe se rencontre régulièrement pour planifier les actions à venir et en informe assidument l’ensemble des collègues.

Un comité créatif
Tous les moyens sont bons pour parler du code de vie, mais l’approche est toujours ludique. Elle prend la forme d’affiches colorées posées un peu partout dans l’école, de jeux-questionnaires (pour le personnel et les élèves), sans oublier la mascotte, un lémurien, qui connaît beaucoup de succès auprès des jeunes.

Comme il n’y a rien comme donner le bon exemple, le comité a récemment réalisé des capsules vidéos humoristiques dans lesquels élèves et membres du personnel modélisent les comportements attendus lors de l’arrivée à l’école, pendant les heures de classe, de même qu’au moment des périodes de récréation et de dîner. Enfin, des répétitions générales des bons gestes et attitudes ont lieu régulièrement. Ce sont alors les élèves qui font la démonstration des comportements attendus.

Des résultats éloquents
Le message est constamment répété, mais comme l’approche est amusante et que les modes de communication sont variés, il n’y a pas d’effet de lassitude. Les membres du comité sont catégoriques : la stratégie fonctionne ; les élèves s’approprient les consignes et on a beaucoup moins besoin de sévir auprès des contrevenants.

BD et pédagogie, un mariage heureux

BD et pédagogie, un mariage heureux

La bande dessinée a un réel potentiel pédagogique, Mélissande Poupart-Soucy, bibliothécaire au CSSMB, en est convaincue. Mme Poupart s’implique d’ailleurs dans l’organisation du volet scolaire du Festival de bande dessinée de Montréal (FBDM), présenté du 28 au 30 mai prochains. CLIC l’a rencontrée.

Qu’est-ce que la bande dessinée apporte d’un point de vue pédagogique?
Pour bien des enfants, s’attaquer à un roman de 100 ou 150 pages est difficile, alors que lire une bande dessinée constitue un défi plus accessible. L’élève arrive ainsi à remporter de petites victoires dont il peut être fier.

Les albums sans texte sont populaires auprès des très jeunes qui n’ont pas besoin de connaître l’alphabet pour les lire. La joie d’un enfant du préscolaire lorsqu’il termine, seul, la lecture d’un album sans texte est incomparable.

Enfin, il existe toute sorte de bandes dessinées, certaines sont très ludiques, mais d’autres sont plus littéraires. Un exemple parmi d’autres, Les Misérables de Victor Hugo a été adapté en manga. Je pourrais aussi parler du genre documentaire qui parle des insectes, du corps ou de l’espace.

Vous avez des exemples concrets de projets réalisés dans une classe du CSSMB?
Les bibliothécaires du CSSMB ont mis l’année scolaire 2020-2021 sous le signe de la bande dessinée. Nous offrons aux élèves du préscolaire et du premier cycle des activités d’initiation au neuvième art supportées par six capsules vidéo que nous avons réalisées. On y discute du vocabulaire propre à cet art (cases, bulles, onomatopées, etc.) et nous initions les élèves à la lecture de ces livres qui ont leur propre code.

Pour les élèves de 2e et de 3e cycle, nous poursuivons l’activité Génies en BD. Au terme du tournoi, l’équipe championne de chaque école reçoit un trophée, des t-shirts et des albums; des prix de participation sont aussi remis.

Parlez-nous du volet scolaire du FBDM.
En fait, il y a deux volets scolaires. Le premier, présenté le 22 avril, prend la forme de deux ateliers offerts en ligne aux enseignantes et aux enseignants du primaire. Un premier aborde l’univers social vu à travers l’univers des cases et des bulles; on y discutera notamment de la BD documentaire. Le second porte sur les grandes catégories de bande dessinée. Les personnes intéressées peuvent s’y inscrire en remplissant ce formulaire.

Le deuxième volet est destiné aux élèves. Le 28 mai, nous proposerons aux classes une programmation animée par des bédéistes appréciés des jeunes, par exemple Stéphane Arche et Julien Paré-Sorel (Aventurosaure). Ces activités seront aussi offertes en ligne, ce qui nous permettra d’accueillir beaucoup plus de classes qu’en présentiel au parc Lafontaine. Il sera possible de s’y inscrire vers la mi-avril sur le site d’École en réseau; les enseignants recevront une invitation au cours du prochain mois.​​​​​​​

Enfin, vous avez des suggestions de BD pour les enseignantes et les enseignants?
Mes collègues bibliothécaires et moi avons produit une affichette (voir ci-dessous) où nous présentons des suggestions pour tous les cycles. D’autres sont présentées sur notre microsite.

Josée Duquette

Josée Duquette

Nous souhaitons souligner le départ à la retraite de notre chère collègue, Josée Duquette, directrice du Service des ressources éducatives.

Josée a œuvré en éducation pendant plusieurs années et nous avons eu la chance de pouvoir profiter de ses compétences comme directrice du Service des ressources éducatives pendant plus de 8 ans, ce fut un réel plaisir ! Elle avait pour vocation l’éducation, c’est indéniable. Son professionnalisme, sa créativité et son énergie ont fait d’elle une directrice hors norme. Mais ce dont nous nous souviendrons le plus de son passage au CSSMB sont assurément ses qualités humaines :

  • Son intérêt et son souci qu’elle manifeste toujours pour le bien-être et la réussite des élèves;
  • Elle a su faire l’unanimité auprès de ses collaborateurs et de ses collègues;
  • L’ensemble de ses actions ont été guidées par des valeurs humaines d’équité, de justice sociale et de réussite pour tous.
  • Et surtout, elle a consacré beaucoup de temps à rendre les autres meilleurs, et à accompagner des collègues dans le besoin…
  • Nous pourrions poursuivre ainsi longtemps…

Nous sommes tous tristes du départ de notre collègue, qui laissera un grand vide, mais en même temps heureux de savoir qu’elle pourra profiter d’une retraite tranquille et bien méritée !

Nous te souhaitons beaucoup de bonheur, et de profiter de ce nouveau chapitre de vie qui débute !

L’équipe du CSSMB

Référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante

Référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante

Le Référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante a été actualisé pour correspondre aux défis éducatifs et sociaux auxquels le Québec fait face, entre autres en matière d’inclusion, de culture et de langue.

Cette nouvelle mouture comporte donc 13 compétences professionnelles à développer et à maîtriser, fondées sur les réalités vécues par les enseignantes et les enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes.

Gestion de classe à distance

Gestion de classe à distance

L’enseignement à distance fait maintenant partie de notre quotidien, avec tous ses avantages et son lot de défis. Comme en présentiel, la gestion de classe demeure un élément clé pour assurer la qualité de l’enseignement offert aux élèves.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous vous présentons le nouvel outil de gestion de classe à distance disponible pour les établissements d’enseignement.

Vous y retrouverez entre autres des propositions d’éléments à inclure dans votre code de vie, des ressources pédagogiques pour les enseignants, des consignes pour l’enregistrement des cours et une liste d’interventions possibles en lien avec des exemples concrets d’écarts de conduite en enseignement à distance.

Bonne visite de notre outil Gestion de classe à distance !

Retour des élèves après 5 mois d’absence

Retour des élèves après 5 mois d’absence

Le contexte actuel amène les établissements d’enseignement du CSSMB à faire preuve de créativité pour offrir un service adapté aux élèves qui nous reviennent après 5 mois d’absence. Le Service des ressources éducatives est à pied d’œuvre pour soutenir les écoles :

  • Création d’une école virtuelle pour les élèves qui seront exemptés de fréquentation scolaire
  • Soutien des enseignants à la planification et à la mise à niveau des élèves
  • Proposition d’activités pédagogiques extérieures pour permettre aux élèves de sortir de la classe tout en continuant d’apprendre
  • Formation des professionnels pour soutenir les élèves anxieux dans le contexte de la pandémie
  • Rédaction d’un guide favorisant un climat scolaire bienveillant au service d’un retour à l’école en contexte de pandémie

Le bien-être des élèves et leur réussite demeurent au cœur de nos actions. C’est ce qui nous aide à maintenir le cap dans un contexte en constante et rapide évolution.